Patrimoine

Information sur la commune

La superficie de la Commune d’Oudeuil est de 593 ha 5839, hameaux de Grand Oudeuil et de Ribeauville compris.

270 habitants au dernier recensement de 2015.

Les prochaines élections départementales et régionales se dérouleront le même jour en mars 2021.

7 calvaires sont répartis sur tout le territoire de la commune, les voici en image :

L’Eglise d’Oudeuil


L’Eglise est très certainement située sur un ancien oratoire. En effet, les fouilles réalisées lors de la dernière décennie, ont mis en évidence des sépultures mérovingiennes (5 ou 6ème siècle après Jésus-Christ) L’édifice actuel a dû, à l’origine, être construit à l’emplacement d’un monument plus ancien.

Ces fouilles ont également permis de découvrir un souterrain dont l’entrée se situerait sous l’église ou dans l’ancien cimetière. Celui-ci étant néanmoins (d’après les archéologues) d’une époque bien plus récente que les sépultures (guerre de 100 ans – souterrain servant souvent de cachette).

La cure d’Oudeuil est une des plus anciennes du Beauvaisis ; son patronage appartenait à l’abbaye de Saint-Lucien par la donation de Guy de Pinconie. Pisseleu en faisait partie comme vicariat. Oudeuil n’était plus alors qu’une dépendance de la succursale de Pisseleu, au grand déplaisir des habitants qui ont conservé le souvenir de leur ancienne suprématie.

L’église, placée sous l’invocation de Saint-Martin, fut reconstruite presque entièrement au cours du seizième siècle, et fut dédié, le 1er juillet 1522, à M. de Pleurs, évêque de Riom, le siège de Beauvais étant vacant. Le chœur, seul vestige de l’église primitive, est remarquable par une abside carrée ou à trois côtés, et non semi-circulaire, comme à l’accoutumée ; la corniche est supportée par des corbeaux à têtes grimaçantes ; il y a deux très petites croisées latérales sans ornements. A l’intérieur, les arceaux de la voûte sont en cintre plein, et appuient sur des colonnettes à chapiteaux romans. Le clocher qui est placé sur le chœur a été reconstruit en bois dans la forme des clochers du 11ème siècle. La nef est bâtie en silex et en grès ; elle est fort sombre et humide, quoique bien tenue.

Les fonds baptismaux paraissent d’un temps très reculé ; ils ont la forme d’un vase large et épais soutenu par quatre colonnettes.

 « Extrait du livre de Louis Grave »


elementum vel, facilisis ante. id dapibus venenatis, velit, neque. libero ut eleifend